1.31.2012

Warm winter



No kidding, it's 15°C outside (I said I'll never get used to the Farenheit degrees...). And since I keep expecting the temperature to fall to -15°C, I'm always prepared (and, yes, today, very very warm too)!


1.25.2012

Chicago Blues

 Chicago Blues


Ma participation au jeu d'écriture n°7 proposé par le blog à 1000 mains... plutôt en dessin qu'en écriture, forcément.

(La photo est de Gabrielle. Allez voir son blog, elle est douée !)


1.24.2012

Welcome to Chicago!*







Well, well. Bonjour bonjour ! Me voilà arrivée à Chicago (depuis quelques jours, je dois l'admettre). J'ai eu un peu de mal (compréhensible, je l'espère) à me remettre au blog, entre les événements des derniers mois, d'autres surprises heureuses, ou non, en période de fêtes de fin d'année, et bien entendu, mes habitudes légèrement (oh, si peu) perturbées par un déménagement transatlantique.

Je vous raconte un peu Chicago ? Oui ? Ah. Bon, eh bien pour commencer, il fait un p*tain de froid, non pas que je ne m'en serais pas doutée, mais bien parce que mon quotidien de Parisienne ne m'avait pas vraiment préparé à des températures chutant à -10°C (je ne vous la fais pas en Farhenheit parce qu'honnêtement, je ne m'y ferai JAMAIS, autant ne même pas essayer), des rafales de vent glacé et de la neige qui tombe, genre, TOUTE la journée - et après, ça reste, en plus. Bref, quand tu te mets à envier les dames en doudoune jusqu'à la cheville et en bottes de neige hypra waterproof, tu SAIS que toute dignité est perdue, que tes efforts stylistiques, qui te tenaient tant à coeur quand tu te promenais rue des Martyrs à l'époque, seront vains, voire te vaudront une bonne pneumonie. D'ailleurs, ma résistance à la mode autochtone a été de courte durée. Après une balade dans la neige dimanche dernier, au cours de laquelle j'ai failli perdre un orteil, j'ai cédé aux sirènes du confort et du chaud et...


YEAH!!! Hein?... Vous n'aimez pas ? Peut-être qu'après avoir pataugé dans de la neige à moitié fondue pendant trois heures, vous aussi, vous changeriez d'avis... (BTW, la promesse de mes bottes, c'est de me tenir chaud jusqu'à -32°C. Après, elles ne me garantissent plus rien, mais en même temps, par -32°C, je serai surement moyen tentée de sortir les essayer).

Bon, à part le froid, j'essaie de m'habituer à la taille de cette ville (raaah, mais c'est IMMENSE ici), au fait que les Américains ne se déplacent pratiquement qu'en voiture (exactement comme le cliché qu'on a d'eux, sauf qu'en rajoutant les paramètres *températures négatives* et *cinq minutes pour parcourir un pâté de maisons à pieds*, ça prend son sens) et qu'en conséquence les transports en commun sont peu efficaces (en même temps, venant de Paris, je ne peux que me plaindre du système de transport - COMMENT ??! le métro ne me dépose pas en bas de l'immeuble où je souhaite me rendre ??!), à la manière de manger locale (quand tu n'as plus la place ne finis pas ton plat, on te propose d'emporter ce que tu n'as pas mangé) et de boire (beaucoup de restaurants indiquent "BYOB", c'est-à-dire "bring your own bottle", et paf, tu rapportes ta bouteille de rouge au resto), aux chips et aux cigarettes vendus dans les pharmacies, à l'extrême gentillesse des gens (en même temps, venant de Paris... bon, j'arrête) et aux coffee shops de mon quartier (la petite pâtisserie belge d'où j'écris actuellement est très chouette et la propriétaire me reconnaît à tous les coups maintenant, même quand je porte trois bonnets et deux écharpes).

Pour le moment, notre situation avec LedZep est temporaire, dans l'attente de trouver un appart' à nous, d'acheter une voiture (j'ai tellement l'impression de passer du côté obscur de l'écologie...), et, pour moi, d'avoir le droit de travailler (eh ouais, même avec le visa approprié, il faut quand même faire des démarches administratives pour obtenir une carte de permis de travail). En fait, je ne vais pas manquer de choses à raconter dans les semaines qui viennent. Et puis, m'occuper de Juliette Rigby, c'est un peu comme revenir à la maison, non ?




PS : j'ai lancé un petit sondage que vous trouverez en haut à droite du blog. La raison, c'est que je parle un peu de mon blog ici et que les gens me demandent l'adresse pour aller voir, sauf qu'ils ne risquent pas de comprendre parce que c'est en français... Dans un but de socialisation (non négligeable) et d'amélioration de mon anglais (un peu ridicule après toutes ces années), je me tâte à écrire mes posts dans la langue de Shakespeare Ryan Gosling.

* Le titre, c'est ce que me sortent les Chicagoans, goguenards, quand je leur dis, couverte de neige par-dessus mes trois bonnets, que je viens d'arriver dans la ville.